Cherchez d'abord le royaume de Dieu

Chateau

Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice…

Si vous avez passé du temps à l’église, vous avez sûrement déjà entendu, chanté, et écouté des prédications sur ces paroles. Et je soupçonne que je ne suis pas le seule de les avoir profondément mal-comprises pendant longtemps. Moi, j’ai pris pour acquis que ce que Jésus commandait là, c’était de travailler ma relation personnelle avec Dieu. C’était l’idée du culte personnel, ou du temps de dévotion. Tout seul, chez moi, dans ma chambre intérieur, la porte fermée.

Le travail, la communauté, et l'isolement

Barn Raising Photo par Randy Fath sur Unsplash

« Dans les sociétés traditionnelles, le travail quotidien rendait service à la communauté, fortifiait sa cohésion sociale, et gagnait un respect public pour le travailleur… »

Une théorie de la sociologie économique de Karl Polyani 1 souligne le travaille moderne comme source d’isolement et de dés-intégration communautaire dans notre société :

« lorsque les gens deviennent des travailleurs salariés… leur travail est séparé (”disimbedded”) de leur matrice sociale, et ils perdent les valeurs héritées et leur identité culturelle … ils travaillent pour l’argent nécessaire pour la survie. »

L'évangile du royaume

Église

Dimanche dernier, mon pasteur a commencé sa prédication en posant une question :

« Pourquoi venez-vous à l’église? »

Il l’a posé dans un contexte d’une baisse d’assistance au culte, et la réponse qui m’est venue était :

Nous ne venons pas à l’église, nous sommes l’église. C’est pour ça que Dieu nous a créés.

La crise de communauté selon Catherine Dorion

Catherine Dorion

J’ai beaucoup parlé de la communauté sur ce blogue, et le plus j’y pense, le plus je voit que cette direction est vraiment la bonne pour l’avenir de notre ministère. Juste un court post aujourd’hui pour partager un discours de la député Catherine Dorion à l’Assemblée Nationale à la fin de l’année 2018. La première fois que j’ai écouté ce discours, j’avais presque l’impression d’entendre un prophète de l’Ancien Testament reprendre le peuple d’Israël. Même les voix les plus séculières voient le problématique de nos jours; malheureusement Dorion ne remarque pas le lien entre la sécularisation du Québec et son abandon de la vie communautaire.

Des voix comme celle-ci me donne de plus en plus d’espoir que le peuple de Dieu aura quelque chose de grand à montrer au monde, si nous pouvons mettre en pratique le commandement de Jésus de s’aimer les uns les autres comme il nous a aimé.

La communauté est difficile -- et c'est une bonne chose

Dietrich Bonhoeffer

Tout comme nous avons la certitude que Dieu désire nous conduire à une connaissance de la fraternité chrétienne authentique, nous pouvons aussi être certains que nous devrons être terrassés par un grand désillusionnement avec les autres, avec les chrétiens en général, et, si nous avons de la chance, avec nous-mêmes…

En partageant l’idée du Voisinage avec nos étudiants, quelques uns ont fait des commentaires du genre, « J’aime vraiment l’idée! Mais moi, je ne pourrais jamais en faire partie parce que… » suivi d’une variation de, « Je ne sais pas si je pourrais vivre avec d’autres personnes », « J’aime habiter seul », et même « Je ne veux pas passer du temps avec des chrétiens maladroits. »

Ou autrement dit, « Vivre avec les autres, c’est difficile et malaisant. »

Ce n’est pas fou, quand même.

Le Voisinage, ou, Que faisons-nous, alors?

Voisinage header

Nous voulons toucher trois types de personnes en même temps. Jésus promet que l’amour surnaturel entre chrétiens rendra clair au monde que Dieu l’a envoyé, que Dieu nous a aimé, et que nous sommes ses disciples. Ce qui est de plus, notre société vit une crise de communauté.

C’est sur le fondement de ces trois principes que l’équipe du ministère étudiant à Québec bâtit notre plan pour les prochaines années. Nous voulons créer une communauté, basé sur cet amour, qui montrera aux croyants convaincus, aux chrétiens en questionnement, et aux gens qui n’ont aucune expérience de la foi, que Jésus change tout.

Le modèle du monde actuel : des cartes trompeuses

USS Jeannette Le 8 juillet 1879 la navire USS Jeannette quitte la Californie en expédition pour atteindre le pôle nord.

Suivant une carte élaboré par d’un certain August Petermann, qui croyait qu’un courant tempéré coulait vers le nord dans le détroit Béring et mènerait la navire vers une mer libre du pôle.

La théorie de Petermann était fausse, la navire s’est trouvé prise dans la glace et suite à deux ans de dérive, elle est écrasé par la pression. Le capitaine George Washington De Long, ainsi que 20 des 32 membres de son équipage, sont mort en essayant de retrouver la terre solide.

Le modèle du monde actuel : L'âge de l'authenticité selon Charles Taylor (2e partie)

Authentic

Au-delà de sa description générale de l’âge de l’authenticité (rappelons, une époque caractérisé par l’imaginaire sociale de l’individualisme expressif et par un étalage mutuel qui nous permet de faire voire notre identité élu), Taylor offre aussi des éclaircissements de ses effets sur la foi et la spiritualité :

  1. La promesse brillante du prochain nouveau produit, qui offre toujours une plus grande satisfaction, est un genre de « magie plus forte » que la foi, et elle nous mène à délaisser une croyance traditionnelle.

  2. La vie spirituelle à laquelle j’adhère doit être mon choix personnel.

  3. Cette spiritualité doit me parler, personnellement, et m’aider à me développer selon ma propre compréhension du sens et du but.

  4. La spiritualité est une quête individuelle, quelque chose que chacun doit découvrir pour soi-même, sans accepter quoique ce soit comme acquis.

Le modèle du monde actuel : L'âge de l'autenticité selon Charles Taylor (1ère partie)

Authentic

J’ai fait référence à quelques reprises à la pensée de Charles Taylor, philosophe montréalais, et expert en sécularisation. J’ai pris ces idées du livre How (Not) To Be Secular, Reading Charles Taylor de James K. A. Smith (Eerdmans, 2014).

La pensée de Taylor est pleine d’observations pénétrante concernant notre société actuelle, et je voulais en partager quelques unes sous le thème du modèle du monde actuel. Je résume le chapitre 4 du livre de Smith, surtout les pages 84 à 90.

Selon Taylor, nous vivons maintenant dans un « âge d’authenticité ». On est arrivé ici d’un point de départ, un « ancien régime », où notre identité religieuse était très reliée à notre communauté locale. On a passé par un « âge de mobilisation », qui croyait, grosso modo, que pour expérimenter la présence de Dieu, il fallait construire une société qui suivait ses préceptes et vivait selon son modèle, car il n’était pas présent, de façon directe, dans la création.